AMSTERDAM VOUS ATTEND EN 2017 POUR LE PLUS GRAND SALON JAMAIS ORGANISÉ DANS LE DOMAINE DES TECHNOLOGIES HYDROMÉTÉOROLOGIQUES !
Meteorological Technology World Expo 2017
Languages
English flag Spanish flag German flag French flag Korean flag Chinese flag Japanese flag Russian flag Italian flag
 
10, 11, 12 Octobre 2017, Amsterdam, Pays-Bas
 
Magazine
 
Media Partner

Hôtels
Rai services

Agence officielle de réservation hôtelière

 
RÉSEAUX SOCIAUX
LinkedIn
Qui sommes-nous ?

Meteorological Technology World Expo est organisé par UKi Media & Events, le premier organisateur de salons professionnels et le premier éditeur de magazines professionnels au monde, qui couvre les secteurs de la météorologie, de l'aviation, de l'automobile et des transports. La société organise ainsi 15 expositions professionnelles de haut niveau à l'échelle internationale (Asie, Amérique du Nord, Moyen-Orient et Europe), qui attirent plus de 3 000 sociétés exposantes et plus de 50 000 visiteurs chaque année. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

2017 Programme de conférence


Jour 1

mardi 10 octobre

10 h 30 - 13 h 30 - Mesures et technologies

Moderator
Alan DeCiantis, director of product, FTS, USA

10 h 30 - IDS-20 – système nouvelle génération de détection du givre
Wolfram Sommer, PDG, Sommer Messtechnik GmbH, AUTRICHE
Des machines ou des bâtiments exposés et recouverts de givre peuvent mettre en danger la sécurité des personnes et des équipements, et compromettre un bon fonctionnement ou l'appareil lui-même. Par conséquent, le givre doit être retiré manuellement ou fondu à l'aide de systèmes de chauffage coûteux et nécessitant beaucoup d'entretien. Sommer Messtechnik a mis au point un nouveau capteur de détection du givre, l'IDS-20. Ce capteur innovant et fiable détecte automatiquement la présence de givre. Il mesure les impédances complexes du milieu autour du capteur, basé sur le fait que l'air, l'eau et le givre ont des constantes diélectriques différentes à des fréquences différentes. Les champs d'application incluent les installations éoliennes, les tours de contrôle du trafic aérien ou routier, les lignes à haute tension ou d'autres installations civiles.

11 h 00 - Une application pratique de l'IdO en hydrologie
Zoë Fyfe, responsable produit, FTS Inc, CANADA
Trois sites indépendants : un pour la surveillance de la turbidité de l'eau, un autre pour l'observation de l'érosion d'une berge avec un système de caméra, et un troisième pour la collecte de données météorologiques, tous situés dans la même zone géographique. Chaque système recueille des données importantes qui, une fois amalgamées, sont considérablement plus utiles. L'exploitation de ces informations est désormais plus rapide et plus facile grâce à l'écosystème Internet des objets (IdO). IdO ne se limite pas à un simple regroupement de toutes les données dans la même base de données dans le Cloud. Découvrez comment ces trois sites exploitent les nouvelles technologies tout en réduisant les coûts d'entretien et en améliorant les temps de réponse ainsi que la valeur des données.

11 h 30 - Applications de drones aériens : surveillance analytique polyvalente
Anne Baumgaertel, PDG, Exabotix GmbH, ALLEMAGNE
Les inspections visuelles sont une application courante des drones à des fins industrielles. Les plateformes et systèmes de contrôle pour drones (systèmes aériens sans pilotes – UAS) associés à diverses techniques d'imagerie telles que les caméras vidéo haute définition, caméras proche infrarouge, thermiques ou multispectrales, sont adaptés aux tâches de surveillance visuelle. La surveillance analytique entre en ligne de compte lorsque des tâches de mesures complexes sont nécessaires. L'analyse des gaz de nuages contaminés et des systèmes météorologiques, alliée à une surveillance visuelle, sont des objectifs majeurs pour des systèmes automatisés polyvalents. La société allemande BBL Elektronik & Aeromet et la société de drones industriels Exabotix ciblent le futur marché de drones polyvalents pour une surveillance analytique.

12 h 00 - VOLCLAB : un pack scientifique polyvalent pour ballons météo et véhicules aériens sans pilote (UAV)
Prof Giles Harrison, professeur de physique de l'atmosphère, Département de météorologie, Université de Reading, ROYAUME-UNI
VOLCLAB est un pack d'instruments jetable pour les mesures de cendres volcaniques effectuées, par exemple, par déploiement rapide d'urgence sur ballons météo ou plateformes UAV. La charge utile est personnalisable au moyen de modules de capteurs empilables. Les options incluent un nouveau capteur gravimétrique utilisant le principe de microbalance oscillante pour mesurer la masse directement, un détecteur de gaz SO2, un capteur optique LED pour la détection de la rétrodiffusion des cendres et des nuages, un capteur de charge pour la caractérisation des propriétés électriques du panache, et un accéléromètre pour mesurer la turbulence à l'intérieur du panache. Pour les radiosondes, VOLCLAB fait appel à l'interface courante PANDORA pour l'échange de données et l'alimentation, et programmable pour la prise en charge d'une gamme de radiosondes hôtes ou d'autres plateformes de données.

12 h 30 - VisCam – camera-based visibility measurement experience from an ANSP
Jochen Steiner, researcher, Joanneum Research Forschungsgesellschaft mbH, AUSTRIA
The visibility measurement system VisCam is currently under evaluation at ANSP Austro Control on its ability to support automated assessment of the weather situation by standard cameras. By means of image processing, VisCam is able to automatically derive visibility measures of the whole camera-covered area. It automatically detects suitable landmarks to estimate the general visibility and, with the help of distance maps, derives visibility measures that can be reported in customised and standard formats (e.g. METAR). The talk will present the basic capabilities of VisCam, the application scenarios at Austro Control as well as the achieved results.

13 h 00 - Exclusive outlook on Lufft technologies for meteorological and airport applications
Holger Wille, product and business unit manager - optical sensors, Lufft, GERMANY
Lufft will introduce its innovative visibility sensor VS100k. With its visual range of over 50km and capability to distinguish between flying insects and droplets/aerosols, it is suitable for meteorological and airport applications. Combined with a precipitation and present weather sensor, such as WS100 or OTT Hydromet Parsivel, it becomes a present weather system. Connected to ambient light sensors, it is a candidate for runway visual range systems. Additionally, Lufft will present the field test result of its most precise weather sensor and latest ceilometer model serving as components in AWOS (Automated Weather Observation System), meteorological and environmental monitoring systems.

13 h 30 - 15 h 30 - Observation de la Terre

13 h 30 - Méga-constellations : une démarche stratégique pour les services météorologiques et climatiques
Yvette Ramos, expert, Ynovaimo, SUISSE
Les satellites sont utilisés pour effectuer un large éventail de tâches et contribuer à un grand nombre de services, notamment la diffusion, la communication, le haut débit, l'observation de la Terre, la navigation, la science et la recherche. Une constellation de satellites est composée de plusieurs satellites travaillant de concert pour fournir un service spécifique en orbite terrestre basse, avec des satellites à faible latence et à couverture globale, produits en série, à un coût réduit. Cette présentation vise à mettre en lumière d'autres possibilités en matière d'interconnexion, pour apporter des services innovants dans les domaines du climat, de la météorologie et de la gestion des risques de catastrophe, tout en utilisant des constellations de satellites, au-delà de la fourniture de connectivité.

14 h 00 - Danger atmosphérique : l'économie devient-elle plus vulnérable aux conditions météorologiques ?
Dr Vladimir Jankovic, conférencier principal, Université de Manchester, ROYAUME-UNI
Quels sont les signes qui laissent à penser que l'économie devient plus vulnérable aux conditions météorologiques ? Comment ces informations sont-elles transmise aux entreprises, au secteur météorologique et au public ? Comment le secteur météorologique réagit-il à ces informations ? Existe-t-il une stratégie qui répond aux besoins industriels en matière d'informations météorologiques et de production technologique de ces informations ?

14 h 30 - Utilisation des muons des rayons cosmiques à des fins météorologiques au-dessus de la Jamaïque
Lawrence Brown, météorologue, Service météorologique, Jamaïque, JAMAÏQUE
Les rayons cosmiques sont des particules subatomiques qui parcourent d'énormes distances depuis l'extérieur de l'atmosphère terrestre. Ils jouent un rôle important dans la modulation de nos conditions météorologiques et climatiques en raison de leur impact sur les aérosols microscopiques. Les muons sont produits par la désintégration des pions et des kaons et traversent l'atmosphère pour atteindre la surface de la terre. Le flux de muons est modulé par les conditions atmosphériques, diurnes, latitudinales et selon les variations de hauteur. Les caractéristiques des muons permettent de les utiliser comme capteurs météo-atmosphériques naturels pour la surveillance des systèmes météorologiques au-dessus de n'importe quelle zone.

15 h 00 - Surveillance et contrôle des eaux souterraines dans les zones désertiques à l'aide de communications et d'observation de la Terre par satellites
Simon van den Dries, directeur général, Rencos BV, PAYS-BAS
Dans les zones désertiques telles que les Émirats arabes unis et l'Arabie saoudite, les eaux souterraines s'appauvrissent à un rythme rapide. Certains pays ont tiré la sonnette d'alarme et mis l'accent sur le risque de disparition complète des eaux souterraines en l'absence de prise de mesures. Ce service commence au deuxième semestre 2017 avec une étude de faisabilité de l'Agence spatiale européenne. Rencos est le fournisseur du service BlueDesert. Ce service permet aux administrations des eaux, aux agences environnementales et aux services publics de mesurer, gérer et contrôler leurs eaux souterraines. BlueDesert consiste en capteurs et API connectés par satellite qui mesurent le niveau et commandent les pompes, vannes, etc.

15 h 30 - If possible, we would like to speak about the EUMETSAT Data Collection System (DCS)
Nicholas Coyne, additional data service manager, EUMETSAT
The Meteosat satellites located at 0° longitude, and over the Indian Ocean at 41.5° East, acquire Data Collection Platform (DCP) data, in the form of observations and environmental parameters, from operators of DCPs, which are located within the footprint of the satellites. This presentation will focus on the types of platforms supported by the Meteosat satellites, including both Standard and High Data Rate transmitters. It will describe who can use the system and also how to receive the data. The presentation will also give information about the future plans for the system.

*Ce programme est susceptible d'être modifié


Jour 1

mardi 10 octobre

11 h 00 - 12 h 30 - Agriculture/Environnement

11 h 00 - Mesure de l'eau invisible
Hans van Rheenen, responsable de l'innovation, Eijkelkamp Soil & Water, PAYS-BAS
La pluie et la neige sont visibles, mais dans pratiquement toutes les parties du monde, le plus grand pourcentage de perte d'eau est dû à l'évapotranspiration. Nous manquons de chiffres fiables sur cette perte d'eau invisible, essentiellement en raison de la difficulté à mesurer l'évaporation. Un nouveau lysimètre fournit ces mesures en utilisant un système de cellules de pesée pour mesurer les variations de la teneur en eau, et des capteurs qui imitent les conditions hydrologiques du sol environnant dans une colonne de sol intact isolée. On obtient ainsi des données exactes sur la teneur en eau du sol et sur les flux hydriques, y compris l'évapotranspiration et la recharge des aquifères.

11 h 30 - Réseau de surveillance du CO2 et évaluation du mélange atmosphérique pendant les inversions
Dr Bruce Bugbee, président, Apogee Instruments, TATS-UNIS
Dans les vallées des régions montagneuses, on constate une stagnation de l'air froid au fond de la vallée pendant la nuit dans des conditions atmosphériques stables. Lorsque cet air froid persiste pendant plusieurs jours, des émissions anthropiques sont piégées et s'accumulent. Des analyseurs de CO2 à infrarouge, précis et à faible consommation, surveillent en permanence le CO2 depuis des stations météorologiques automatisées ; ils sont situés au sein d'un réseau permettant des mesures à diverses altitudes. Des mesures précises du vent et de la température de l'air provenant d'anémomètres à écrans anti-rayonnement et 2D-soniques sont associées à un modèle d'émissions de CO2 afin d'estimer le mélange atmosphérique et la profondeur de l'inversion. L'objectif à long terme est d'estimer le taux collectif d'émissions polluantes dues à la population de la vallée.

12 h 00 - Réseau de radars en bande X pour la surveillance des précipitations en temps réel
Dr Emmanuel Buisson, président, Weather Measures, FRANCE
En 2015 et 2016, Weather Measures a installé deux réseaux de radars en bande X en France pour des applications relatives à l'agriculture de précision et aux crues éclair. La présentation décrira notre approche globale concernant la création de ces réseaux de radars en bande X : le choix des sites et du type de radar, le processus d'installation, les premières mesures et le processus complexe d'étalonnage avec comparaison par rapport aux pluviomètres locaux. À l'heure actuelle, les deux réseaux de radars en bande X sont opérationnels et nous présentons en détail différentes applications en agriculture et pour un outil d'alerte aux crues éclair.

12 h 30 - 14 h 00 - Aviation

12 h 30 - Radiosonde à deux thermistances (DTR) pour correction solaire in situ
Dr Yong-Gyoo Kim, chercheur scientifique principal, KRISS, CORÉE DU SUD
Cette présentation portera sur une radiosonde à deux thermistances (DTR) à émissivités différentes, utilisable comme nouvelle technique de correction solaire par radiosonde in situ traçable au SI. Elle est basée sur le fait que les températures des thermistances de la radiosonde dépendront du degré d'irradiation solaire sur chaque capteur ; par conséquent, si l'on connaît la relation entre l'irradiation solaire et la température des thermistances, on peut obtenir la température de l'air correcte directement pendant le vol. L'intervenant expliquera les principes de la technique à deux thermistances, ainsi que la procédure d'étalonnage, et présentera les résultats expérimentaux actuels, y compris des résultats de sondage réel.

13 h 00 - SkyCast Wind and Thermodynamic Profiling System (système de profilage du vent et thermodynamique) pour la surveillance des conditions météorologiques dangereuses
Bill Conway, PDG, WDSS International, TATS-UNIS
Le système SkyCast Wind and Thermodynamic Profiling System (WTPS) inclut des instruments, des algorithmes de détection des conditions météorologiques dangereuses et des systèmes d'affichage qui fournissent d'importants outils d'observation et de prévision immédiate afin d'améliorer les capacités des météorologues à déterminer la présence de conditions météo dangereuses. Le WTPS convient pour les zones géographiques qui nécessitent des mises à jours constantes des conditions atmosphériques locales. Le WTPS est utilisé pour la surveillance des éléments suivants : température, humidité et teneur en eau liquide ; stabilité et indices de convection atmosphériques ; présence de cisaillement du vent ; formation/force/dissipation de courant-jet de bas niveau ; présence de brouillard et ses caractéristiques ; présence de conditions de gel. Cet exposé décrira le système WTPS et ses applications.

13 h 30 - Le temps convectif mondial et l'aviation
Kevin Kronfeld, ingénieur systèmes principal, Rockwell Collins, TATS-UNIS
La présentation mettra en lumière certaines lacunes concernant l'évitement par les avions du temps convectif mondial et les difficultés qui en découlent. Elle présentera un nouveau produit relatif au temps convectif mondial en cours de développement par Rockwell Collins pour le secteur aéronautique et expliquera en quoi il sera utile pour les prises de décisions sur l'évitement par les avions du temps convectif.

14 h 00 - 14 h 30 - Circulation/Routes

14 h 00 - Applications météorologiques routières intelligentes de l'Institut météorologique finlandais (FMI)
Dr Pertti Nurmi, responsable des applications de recherches météorologiques, Institut météorologique finlandais, FINLANDE
Le FMI est très actif, associant son expertise R&D en matière de météo routière aux évolutions considérables du secteur STI/TIC, et développant des applications de météo routière intelligentes à destination des utilisateurs finaux, les usagers de la route. La présentation dresse un tableau d'ensemble de ces activités dans le cadre de plusieurs projets de collaboration internationale (ASSIST, WIRMA, Intelligent Arctic Trucks, CyberWI, 5G-Safe). Les éléments clés dans ces activités consistent à mettre en œuvre le modèle météorologique routier de FMI (RWM) dans de nouveaux environnements (Pays-Bas, Norvège, par exemple) et à tester l'applicabilité des observations des véhicules mobiles en tant que données d'entrée pour le modèle RWM. L'étude de divers protocoles de communication sans fil et la résolution de problèmes de cyber-sécurité figurent également parmi les activités fondamentales de R&D.

14 h 30 - 16 h 00 - Vent

14 h 30 - Mesures météorologiques en mer du Nord pour de futurs parcs éoliens offshore
Hans Verhoef, chef de projet, ECN Wind Energy, PAYS-BAS
Le gouvernement néerlandais s'est fixé un objectif ambitieux pour la mise en œuvre de l'énergie éolienne offshore. Les mesures météorologiques jouent un rôle important. Cette présentation portera principalement sur le rôle des mesures météorologiques dans la réalisation de cet objectif. Outre les mâts météorologiques classiques, nous évoquerons la question des systèmes lidars fixes et lidars flottants.

15 h 00 - Lidar à balayage pour éoliennes offshore – jusqu'où peut-il aller ?
Dr Mike Anderson, conseiller, RES, ROYAUME-UNI
Le projet Offshore Wind Accelerator a testé pendant quatre mois deux paires de dispositifs lidars à balayage – Leosphere et Lockheed Martin. Ceux-ci ont été installés dans la baie de Dublin et validés par rapport à deux lidars de profilage vertical afin de déterminer leur exactitude et leur précision. Ils ont été réglés afin de mesurer les vitesses du vent dans un parc éolien offshore nominal situé à l'intérieur de la baie, et dont le point le plus éloigné se trouvait à 10 km des dispositifs. Les résultats ont montré une précision phénoménale sur des portées jamais testées jusqu'ici dans les parcs éoliens (>13 km).

15 h 30 - Comparaison des mesures de la vitesse du vent obtenues avec des sodars Doppler de petite taille et miniatures et avec un lidar
Jean-Michel Fage, président, Remtech, FRANCE
En raison des très hautes éoliennes utilisées actuellement pour la production d'énergie éolienne, le vent doit être mesuré bien au-dessus des tours météo, d'où la nécessité de la télédétection du vent. Les sodars Remtech courte portée (PA-XS) et moyenne portée (PA0) sont de petits systèmes portatifs légers qui mesurent à distance le profil vertical de la vitesse du vent, de sa direction, de la stratification thermique et de la turbulence à des hauteurs différentes. Leur consommation d'énergie très faible (moins de 10 W) et leur conception basée essentiellement sur des logiciels permettent une minimisation matérielle, ce qui a pour effet une grande fiabilité (MTBF supérieur à 100 000 heures) sans besoin de maintenance. Mais la caractéristique la plus importante, et absolument unique, de ces systèmes est l'absence de nécessité de post-filtrage. Ceci est dû à l'emploi des techniques suivantes : codage multifréquence, variation signal/bruit adaptative par point de fréquence, technique unique de soustraction du bruit et technique d'angle apparent d'arrivée. Nous présenterons les résultats des comparaisons des mesures de vitesse et de direction du vent effectuées avec notre Sodar et avec un Lidar.

*Ce programme est susceptible d'être modifié


Jour 2

mercredi 11 octobre

10 h 30 - 13 h 00 - Mesures et technologies

Moderator
Prof David McLaughlin, professor and associate dean, University of Massachusetts, USA

10 h 30 - Instruments de série pour petits drones
Anders Petersson, président, Sparv Embedded AB, SUÈDE
Les drones présentent des possibilités très intéressantes pour la réalisation de mesures in situ jusqu'ici impossibles ou trop coûteuses. Nous décrirons les problèmes courants associés à la détection par drones et comment nous les avons résolus pour développer Sparv Sensors, une solution de série flexible et facile à utiliser. À titre d'exemple, nous expliquons comment nous aidons l'université d'Uppsala à capturer des données à haute résolution sur le dioxyde de carbone et à les corréler avec des données détaillées sur la couche d'inversion. Les résultats sont utilisés pour calculer le flux de dioxyde de carbone et cartographier le rôle des lacs dans le cycle du carbone.

11 h 00 - Thermométrie sonique : référence pour les mesures de température dans les écrans anti-rayonnement à aspiration par ventilateur
Mark Blonquist, directeur scientifique, Apogee Instruments, TATS-UNIS
Les anémomètres soniques peuvent servir de thermomètres soniques si des mesures d'humidité sont disponibles (la vitesse du son dans l'air dépend de la température et de l'humidité). Outre une réponse rapide et l'élimination de la chaleur rayonnante, la thermométrie sonique a pour avantage l'absence de capteur physique qui doit être équilibré avec l'air. La température fournie par thermométrie sonique est directement associée aux principes de base car la vitesse du son dans un gaz (air) est directement liée à la température thermodynamique du gaz et peut servir de référence pour déterminer l'influence de la chaleur rayonnante sur les capteurs physiques. Un thermomètre sonique a été utilisé pour vérifier la performance d'écrans anti-rayonnement à aspiration par ventilateur.

11 h 30 - Design of efficient calibration laboratory for meteorological services
Adam Krovina, head of calibration laboratory, MicroStep-MIS, SLOVAKIA
According to the WMO, the measuring instruments of all meteorological services have to be regularly calibrated. There is still much data coming from instruments lacking any calibration and adjustment. Our efforts are to make it easy for a meteorological service to set up and operate a calibration laboratory for a variety of physical quantities common for meteorological measurements. MicroStep-MIS develops its own calibrators for pressure (Pressurewell) and relative humidity (Humiwell). MicroStep-MIS develops software for calibration automation, compatible with third-party sensors and devices. MicroStep-MIS also operates an ISO/IEC 17025-accredited laboratory for calibration of temperature, relative humidity, pressure and rain gauges.

12 h 00 - Capteurs chimiques pour la surveillance atmosphérique mondiale
Dr Peter Edwards, chercheur principal, Wolfson Atmospheric Chemistry Laboratories, ROYAUME-UNI
Des capteurs chimiques moins chers pourraient être en fait une technologie perturbatrice pour les mesures de la pollution atmosphérique, en mettant un grand nombre d'appareils à la portée du public. La précision et l'exactitude de ces capteurs peu coûteux est un domaine de recherche actif et la question de l'utilisation des données provenant de capteurs à des fins de réglementation ou de gestion suscite un débat considérable. Cette présentation examine le rôle potentiel des capteurs moins chers dans la détection des changements à l'échelle mondiale, et résume les évaluations scientifiques récentes de cette technologie et les applications possibles par le groupe consultatif scientifique sur les gaz réactifs relevant de la Veille de l'atmosphère globale (VAG) de l'OMM.

12 h 30 - The future demands of monitoring technologies
Carsten M Steenberg, CEO, RainWise Inc, USA
The presentation will discuss the future of air quality monitoring CO2, PM2.5. and utilisation of sky cameras for the (visual monitoring) of cloud cover; future communication protocols such as IoT via LoRaWAN; onboard cell modem demands and the challenges associated with power management of wireless weather stations.

13 h 00 - 15 h 00 - Alerte de détection précoce

Moderator
Prof David McLaughlin, professor and associate dean, University of Massachusetts, USA

13 h 00 - Suivi et prévision immédiate des orages en temps réel (rTNT)
Daniel Betz, responsable des produits et du marketing, nowcast GmbH, ALLEMAGNE
Nowcast a développé une nouvelle fonctionnalité pour la détection de la foudre : le suivi et la prévision immédiate des orages en temps réel [Tracking & Nowcasting of Thunderstorms] (rTNT). Toutes les occurrences de foudre sont non seulement localisées en temps réel, mais également traitées au moment même où elles se produisent. La forme et les paramètres des cellules d'orages sont mis à jour immédiatement après la détection de chaque nouvelle décharge de foudre. Ce traitement événementiel contribue à un temps de réponse minimal et à la précision de l'évaluation des conditions orageuses. En particulier, grâce aux données tridimensionnelles sur la foudre de LINET, le temps de réaction pour les prévisions de grêle est plus rapide que jamais. Avec rTNT, les clients peuvent atténuer les risques associés aux orages, en particulier pour les orages violents posant des risques potentiellement mortels.

13 h 30 - Analyse climatologique et système d'alerte précoce dans le bassin de la Sirba
Dr Alessandro Pezzoli, conférencier principal, DIST – Politecnico di Torino, ITALIE
Depuis quelques dizaines d'années, la variabilité des précipitations dans la zone du Sahel a eu des conséquences notables sur l'économie du bassin de la Sirba, un bassin transfrontalier situé entre le Niger et le Burkina Faso. La bassin constitue une ressource en eau extrêmement importante pour les deux États. Le bassin posait des problèmes de sécurité pour les populations indigènes en raison d'un nombre croissant d'inondations dues à une augmentation des précipitations de forte intensité plutôt qu'à une augmentation de la quantité totale des précipitations. La caractérisation climatique du bassin de la Sirba est développée en vue de la mise en œuvre ultérieure d'un système d'alerte précoce aux inondations.

14 h 00 - StormTrack : un système novateur de suivi des orages et de prévision immédiate
Dr Michele de Rosa, chercheur, GEO-K Srl, ITALIE
StormTrack est un système capable de détecter, suivre et prévoir dans l'immédiat les orages en analysant les images de Météosat deuxième génération. La surveillance des orages n'utilise pas de données au sol. Le système est pré-opérationnel et sa couverture s'étend de l'Amérique du Sud à l'Océan Indien et de l'Europe du Nord à l'Afrique du Sud. La tendance orageuse est mise à jour toutes les 15 minutes sur toute la zone couverte et toutes les cinq minutes au-dessus de l'Europe. Le but du système est de fournir un premier niveau d'avertissement d'orages afin de prévenir les catastrophes naturelles dans les pays sans couverture de données météorologiques.

14 h 30 - Value of eye tracking technology for the meteorological industry and beyond
Jörg Hoheisel, UX consultant and area manager, Central Europe, Tobii Pro, SWEDEN
In industries involving visual skills, such as weather forecasting, it is crucial to understand an individual's visual strategy and evaluate it, especially in today’s world where workers have to deal with an increased amount of data while operating complex systems. Eye tracking, as a behavioural research tool, provides objective and unbiased insight into an individual’s cognitive workload, revealing how people engage with information: what they focus on, the frequency of their gaze and what type of information is most important to them. These insights can help to design more efficient systems and interfaces for the most accurate information processing.

15 h 00 - 17 h 00 - Radars

Moderator
Prof David McLaughlin, professor and associate dean, University of Massachusetts, USA

15 h 00 - Technology update on low-cost X-band weather radars
Prof David McLaughlin, professor and associate dean, University of Massachusetts, USA
The CASA project in the USA advanced the concept of dense networks of small, low-cost X-band weather radars as a means to fill in low-altitude surveillance coverage gaps in today's C- and S-band weather radar networks. Much theory has been developed and prototype X-band networks are operating in numerous places around the globe. But full-scale adoption of this concept requires many hundreds or even thousands of radars. This paper will survey the present state of commercial X-band radar offerings with an emphasis on phased-array technology. This will be an update of the author's 2014 presentation in Brussels.

15 h 30 - Insertion de lidars multifonction dans des réseaux d'observation météorologique opérationnels
Dr Ludovic Thobois, responsable sciences aéronautiques et météorologiques et applications, Leosphere, FRANCE
Les réseaux d'observation météorologique existants n'ont cessé d'évoluer, depuis les réseaux synoptiques avec stations synoptiques, puis les satellites et maintenant, la télédétection. L'émergence de nouveaux capteurs tels que les lidars Doppler cohérents basés sur la technologie à fibre optique nous conduit à repenser l'architecture des réseaux existants. Dans cet exposé, nous présenterons une étude dressant la liste des opportunités offertes par ces capteurs et les défis à relever pour les insérer dans les réseaux existants. Une série d'essais et de projets pilotes sera présentée, montrant des avancées récentes en termes de produits validés et comment les combiner avec d'autres capteurs.

16 h 00 - LIdar – de nouvelles techniques créent de nouvelles données
George Georgousis, PDG, Raymetrics SA, GRÈCE
Tous ceux qui connaissent bien le lidar dans le secteur de la météorologie associent souvent les lidars Doppler aux mesures du vent. Toutefois, la technique du lidar recouvre un éventail de technologies qui mesurent l'atmosphère de diverses façons, y compris les lidars à rétrodiffusion, Raman et dépolarisation, les lidars à absorption différentielle, la fluorescence induite par lidar et plus encore. Ces techniques sont toutes nouvelles sur le marché. Nous examinerons la technique lidar en elle-même, y compris ses capacités (et ses limites). Ceci inclura de nouvelles technologies disponibles pour l'identification des particules (pour la détection des cendres volcaniques, par exemple), le suivi de la pollution, les hauteurs de nuages 3D/entrants, la détection de brouillard et la télémesure de la visibilité. La discussion portera également sur les futurs développements de produits.

16 h 30 - Réseaux de radars météorologiques : équilibrer la productivité et l'efficacité
André Weipert, responsable systèmes d'informations météorologiques, Selex ES GmbH, ALLEMAGNE
L'exploitation de réseaux de radars météorologiques fait l'objet d'une demande croissante à l'échelle mondiale. Le fonctionnement harmonieux de divers radars météo au sein d'un réseau centralisé ou décentralisé présente de nombreuses difficultés en raison de la grande variabilité qui peut exister au niveau des points suivants : année de production, fournisseurs de radars météo, normes technologiques, bande passante (X,C,S), surveillance opérationnelle, intégration de systèmes plus anciens, traitement et assimilation des données météorologiques, normes et interfaces de données, ainsi que consolidation, étalonnage et exactitude des données. Cet exposé présente une approche à plusieurs niveaux afin d'établir, par étapes itératives, une stratégie cohérente et durable pour les services météorologiques nationaux ou les autorités de l'aviation civile qui leur permettrait de résoudre ces difficultés.

*Ce programme est susceptible d'être modifié


Jour 2

mercredi 11 octobre

11 h 00 - 12 h 00 - Marine

Moderator
Dr Robert Weller, scientifique principal, Woods Hole Oceanographic Institution, TATS-UNIS

11 h 00 - Observations météorologiques de surface et des flux air-mer par des bouées de surface
Dr Robert Weller, scientifique principal, Woods Hole Oceanographic Institution, TATS-UNIS
Des observations météorologiques de surface et des flux air-mer sont en cours sur trois sites situés en pleine mer. Ces stations ont été établies en 2000, 2001 et 2004, et les dispositifs de surface sont récupérés et remplacés une fois par an. Les instruments et capteurs à faible consommation utilisés sont décrits. Des étalonnages en laboratoire et sur place permettent de quantifier les niveaux de précision obtenus avec ces bouées de surface. Les données ne sont pas divulguées au Système mondial de télécommunications (SMT) et fournissent une base indépendante pour l'examen de la performance des modèles et des méthodes de télédétection pour la représentation de la météorologie de surface et des flux air-mer en pleine mer.

11 h 30 - Prévisions météorologiques marines – navigation, météorologie et personnalité
Gianfranco Meggiorin, président, Navimeteo, ITALIE
La présentation portera sur les points suivants : services de météo marine pour l'optimisation des itinéraires et la sécurité en mer ; sources principales, solutions logicielles et valeur ajoutée de l'interface humaine ; importance de l'individualité dans chaque prévision ; observations à bord ; avis de mauvais temps et avertissements météo dans les secteurs de la navigation de plaisance.

12 h 00 - 14 h 30 - Aviation

Moderator
Dr Robert Weller, scientifique principal, Woods Hole Oceanographic Institution, TATS-UNIS

12 h 00 - EMADDC : vers une collecte opérationnelle des observations Mode-S EHS en Europe
Jan Sondij, conseiller principal en météorologie aéronautique, KNMI, PAYS-BAS
Le statut et les derniers développements du projet de déploiement SESAR European Meteorological Aircraft Derived Data Center (EMADDC) seront présentés. Les nouvelles technologies de surveillance du trafic aérien comme ADS-B et Mode-S sont très prometteuses pour ce qui est d'obtenir ou de calculer la direction du vent, la vitesse du vent et des valeurs de température en nombres sans précédent pour la zone Europe. Le projet a pour objet d'installer un service opérationnel pour la collecte, le traitement et la diffusion de données météorologiques Mode-S EHS/MRAR ADD pour les secteurs aéronautiques et météorologiques. L'aide à la collecte et au décodage des données Mode-S brutes fait partie de ce projet qui est mis en œuvre par KNMI et le service britannique de météorologie (UK Met Office).

12 h 30 - Vers une approche intégrée et holistique pour les systèmes d'alerte précoce
Dr Roelof Bruintjes, directeur scientifique, Advanced Radar Company, TATS-UNIS
Les systèmes d'observation en météorologie et en hydrologie sont souvent exploités et interprétés indépendamment. Pour le développement de produits optimaux et précis pour des systèmes d'alerte précoce, il est important que ces systèmes et données soient intégrés afin d'améliorer les produits fournis. De plus, les alertes doivent être adaptées aux besoins des utilisateurs. Des exemples dans le domaine de l'aviation et de l'hydrologie seront examinés dans le cadre de la présentation.

13 h 00 - Analyse des vents et des contaminants sur les pistes d'aéroports dans le contexte des sorties de piste
Frédéric Barbaresco, expert principal, Thales Air Systems, FRANCE
Cet exposé présentera les premiers résultats du programme européen Future Sky Safety dédié au projet P3 portant sur les solutions de prévention des sorties de piste. Objectifs principaux du projet : identifie

13 h 30 - Innovating meteorological solution for aviation: MFI presents the SAAPI project
Jean Sébastien Cases, VP, sales and marketing, Meteo France International - MFI, FRANCE
Improve air safety in Africa: this is the challenge MFI has taken up in collaboration with the ASECNA by developing an exclusive meteorological solution dedicated to aviation issues. Meant to be implemented in 17 African countries, the SAAPI solution relies on a 100% web-based architecture for easy access to data and simplified implementation or maintenance on a national and transnational level. SYNERGIE-WEB, MFI’s leading forecasting system, is the cornerstone of the SAAPI solution providing unique visualization capabilities and efficient decision-making tools."

14 h 00 - Weather for space launch systems
Tim Bush, sales manager, OTT Hydromet – MeteoStar, a Division of Sutron Corporation, USA
Weather plays an important role in the decision process to launch large space rockets. Weather criteria are involved with the safety of the launch vehicle itself, the possible local effects of an accident with the launch vehicle (blast and toxics) and the down-range weather for recovery. MeteoStar LEADS provides an integrated approach of ingesting the relevant weather data then running sets of algorithms against the vehicle requirements and weather parameters. The solution is network centric and provides web-based situation awareness, in real time, to all involved in the launch and tracking process.

14 h 30 - 16 h 00 - Agriculture/Environnement

Moderator
Dr Robert Weller, scientifique principal, Woods Hole Oceanographic Institution, TATS-UNIS

14 h 30 - Des produits dérivés climatiques pour la protection contre le risque de conditions climatiques défavorables
Rebecca Leonardi, associée, Wx Risk Global, TATS-UNIS
On constate une réticence à considérer la gestion des risques de catastrophe comme un outil utile pour compenser les incidences financières du mauvais temps et les difficultés économiques dans les pays en développement. Il y a un lien évident entre les marchés liés au climat et les solutions aux problèmes générés par des catastrophes naturelles dues au climat. Il existe de nombreuses possibilités pour concentrer et partager les risques à l'échelle mondiale. Les catastrophes naturelles responsables de pertes de vies entraînent également de graves problèmes économiques dans les pays en développement. Les produits dérivés climatiques peuvent fournir une protection financière au moment critique lorsque des événements météorologiques se produisent, avant le début de la famine et de la destruction des cultures.

15 h 00 - Un spectromètre à cavité optique pour des mesures haute précision en temps réel de l'ammoniac atmosphérique
Renato Winkler, chercheur en sciences appliquées, Picarro, PAYS-BAS
Les émissions d'ammoniac dues aux activités agricoles et industrielles sont devenues un facteur de plus en plus important pour les scientifiques et les organismes de réglementation en raison des effets néfastes de l'ammoniac sur la santé humaine et l'environnement. L'ammoniac atmosphérique est un gaz précurseur connu de particules fines, PM 2,5 et 10. Nous présentons ici notre tout dernier analyseur NH3 Picarro G2103 et expliquons comment il a permis de mesurer avec précision des émissions de NH3. Couvrant une très large plage opérationnelle – de sub-ppb à 50 ppm – l'analyseur est adapté à un vaste éventail d'applications de surveillance atmosphérique sur le terrain.

15 h 30 - Le vent à l'origine de sous-estimations dans les mesures des précipitations, spécifiquement pour les applications hydrologiques
Mark Dutton, Managing Director, Environmental Measurements Limited, UK
Michael Pollock, Associé KTP à l'université de Newcastle, Environmental Measurements Limited, ROYAUME-UNI
Actuellement, les mesures des précipitations sont susceptibles de présenter un niveau d'erreur significatif en raison d'erreurs dues au vent. À l'approche du bord du pluviomètre, le vent accélère naturellement et élimine ainsi un pourcentage (jusqu'à 20 %) de la quantité de précipitations qui aurait été recueillie dans le pluviomètre. Les précipitations sont une composante critique du cycle hydrologique. Lorsque les mesures sont inexactes, les estimations concernant les eaux de ruissellement, la recharge des aquifères, la croissance des cultures et la pollution, ainsi que les alertes inondations font toutes l'objet d'erreurs. EML, avec ses partenaires NextSense et MMI en Asie du Sud Est, a développé un nouveau système hydrologique automatisé pour réduire ces erreurs.

16 h 00 - 17 h 00 - Panel Discussion-WMO/WB/HMEI
This panel will focus on the growing partnership between the public/private sectors and the World Bank, project funding and future plans.

*Ce programme est susceptible d'être modifié


Jour 3

jeudi 12 octobre

10 h 30 - 12 h 30 - Radars

Moderator
Dr Alessandro Pezzoli, conférencier principal, DIST – Politecnico di Torino, ITALIE

10 h 30 - Surveillance des vents et thermodynamique pour les prévisions météorologiques locales
Dr Randolph Ware, directeur scientifique, Radiometrics, TATS-UNIS
La nécessité de profilage de vent et de sondages thermodynamiques (température et humidité) quasi continus pour des prévisions locales exactes de phénomènes météorologiques extrêmes est largement reconnue. Les systèmes de profilage de vent et de sondage thermodynamique Radiometrics (RDX) à radar répondent à ce besoin. D'autres options pour des systèmes de profilage RDX incluent des profileurs de vent acoustiques (sodar) et lidar Doppler, et des lidars aérosols à polarisation croisée. Les applications recouvrent les domaines d'activités suivants : opérations aéroportuaires et de lancement, qualité de l'air, prévisions relatives à l'énergie éolienne et solaire, météo incendie, risque d'orage, prévisions de charges électriques, prévisions de brouillard, risque de gel. Nous présentons des exemples de profilage intégré associés à ces applications.

11 h 00 - Résultats opérationnels fournis après l'installation du radar météorologique FURUNO WR-2100 à Hvidovre, au Danemark.
Niels Einar Jensen, manager, Furuno Denmark AS, DENMARK
Peter Rasch, directeur général et partenaire, Informetic AS
Cet exposé présentera les grandes lignes d'expériences utilisant un radar météorologique Doppler en bande X, 3D, double polarité, des pluviomètres, des débitmètres et des disdromètres pour des comparaisons avec des données fournies par un radar en bande C pour un bassin versant urbain.

11 h 30 - Nouvelle estimation des précipitations avec un radar de nuages polarimétrique
Dr Alexander Myagkov, scientifique, Radiometer Physics GmbH, ALLEMAGNE
De plus en plus disponibles à l'heure actuelle, les radars de nuages polarimétriques à balayage offrent des possibilités très intéressantes pour des estimations précises de l'intensité des précipitations. Dotés de capacités Doppler, ces radars peuvent inclure des gouttes de pluie présentant des différences de quelques cm/s dans la vitesse terminale de chute. Des signatures polarimétriques mesurées caractérisent les formes des gouttes de pluie, qui sont en relation linéaire avec leurs tailles. Une analyse combinée des informations Doppler et polarimétriques fournies par un radar de nuages polarimétrique à balayage permet l'estimation de la distribution des tailles de gouttes et de l'intensité de la pluie. Dans cet exposé, cette approche est illustrée par des observations effectuées avec un radar de nuages en bande W développé récemment.

12 h 00 - Radars météorologiques à valeur ajoutée pour l'aide à la décision
Bob Dreisewerd, responsable du développement, Baron Services Inc, TATS-UNIS
La prolifération des radars météo à double polarisation au cours des dix dernières années a conduit à l'amélioration de la détection d'événements météorologiques. Baron Services, un leader mondial en matière de services d'informations météorologiques critiques, a axé ses efforts sur l'amélioration de la qualité des données radar et la création de radars de haute précision et pertinents. Baron a développé et mis en œuvre des radars météorologiques à valeur ajoutée, brevetés et innovants, largement supérieurs aux produits fournis généralement dans une solution radar météo standard. Cet exposé présentera en détail plusieurs innovations récentes, et fournira la preuve de la précision des produits et de la valeur qu'ils apportent.

12 h 30 - 13 h 00 - Liminaire

Moderator
Dr Alessandro Pezzoli, conférencier principal, DIST – Politecnico di Torino, ITALIE

12 h 30 - Problèmes, préoccupations, opportunités et défis dans les stations de recherche en Antarctique
Dr Ravindranath Nayak, responsable de la division instruments marins, Institut national d'océanographie, INDE
Une attention considérable a été accordée à la question de la maintenance et de l'amélioration des stations de recherche habitées en Antarctique. Des équipements modernes et des collectes robotisées, ainsi que des micro drones pour la collecte d'échantillons en milieux difficiles, sont sérieusement envisagés et font l'objet de scénarios prototypes. Ceux-ci seront probablement les systèmes d'instruments de nouvelle génération utilisés pour la logistique de recherche dans l'Antarctique, après normalisation selon IEEE et autres normes mondiale d'ici peu.

13 h 00 - 15 h 00 - Measurement and Technology

Moderator
Dr Alessandro Pezzoli, conférencier principal, DIST – Politecnico di Torino, ITALIE

13 h 00 - Mesures de l'éclairement énergétique inférieures à une seconde avec un pyranomètre étalon secondaire à réponse rapide
Dr Mario Po, chercheur, EKO Instruments, PAYS-BAS
Cet exposé présente l'évaluation d'un capteur d'éclairement énergétique global étalon secondaire ISO 9060 développé récemment et prévu pour les applications haut de gamme. Le capteur permet des mesures avec un temps de réponse inférieur à 1 seconde, à un niveau de confiance >98 %. La validation des mesures du capteur s'effectue en comparant ses mesures avec les sorties fournies par des pyranomètres étalons secondaires classiques, et par des capteurs à photodiodes plus rapides. Le nouveau capteur est capable de mesurer avec précision, en moins d'une seconde, des variations d'éclairement énergétique (augmentation des nuages, par exemple) que les détecteurs thermopiles classiques plus lents tendent à lisser.

13 h 30 - Surveillance supplémentaire de la qualité de l'air
Hannamari Jaakkola, directeur du développement commercial, Vaisala Oyj, FINLANDE
La qualité de l'air influe sur la qualité de la vie, mais les réseaux de surveillance actuels ne fournissent pas assez d'informations sur les conditions locales. Au sein des réseaux réglementaires actuels sur la qualité de l'air, les mesures sont effectuées à l'aide de stations fixes qui utilisent des méthodes de référence standard. Les analyseurs utilisant ces méthodes sont bien établis et précis mais coûteux du point de vue de l'achat, du fonctionnement et de l'entretien et, par conséquent, le nombre et la densité spatiale de ces stations sont relativement faibles. En général, les stations sont situées à plusieurs kilomètres les unes des autres, même dans les grandes villes. Une surveillance supplémentaire de la qualité de l'air fournit un nouveau type de solution rentable pour la surveillance de la qualité de l'air ambiant, avec fourniture d'informations en temps réel sur la qualité de l'air local.

14 h 00 - ALERT2: US/AU open standard RF protocol for excellent hydromet data
Ilse Gayl, chairman, OneRain Inc, USA
For 40 years, many flood managers have relied on monitoring networks using ALERT, an inexpensive radio protocol. Real-time rainfall, water levels and other parameters in an open standard created a healthy supplier market. Today’s requirements for efficient bandwidth use, complete error-free data, and more monitoring sites led to a new protocol: ALERT2, trademarked by the non-profit USA-based National Hydrologic Warning Council. Used by leading US flood management agencies, it is starting in Australia and is supported by at least 11 vendors. Current enhancements include two-way and control functions, encryption and hybrid media network support (e.g. ALERT2 over IP).

14 h 30 - From sunrise to sunset: an improved sunshine duration measurement
Dr Niek-Jan Bink, Director/co-owner, M&Air BV, NETHERLANDS
Currently the WMO defines sunshine as when direct irradiance exceeds a threshold of 120W/m2. When using this definition, it is not possible to easily determine sunshine during sunrise and sunset. We propose a method consisting of two elements: measuring illuminance instead of irradiance and a unique airmass-based threshold. Preliminary results show improved sunshine detection at low solar elevation angles as well as improved accuracy with relation to pyranometric-based methods.

*Ce programme est susceptible d'être modifié


Jour 3

jeudi 12 octobre

11 h 00 - 11 h 30 - Exigences des pays en développement

11 h 00 - Surveillance environnementale dans les DCs avec une nouvelle solution matérielle ouverte
Dr Adriano Fedi, ingénieur principal, Fondation Acrotec, ITALIE
Ce travail vise à décrire l'application d'une nouvelle solution matérielle ouverte dans la région des Caraïbes et en Bolivie. ACRONET Paradigm couvre chaque aspect concernant les systèmes de surveillance environnementale, de la conception à la visualisation des données. Certaines activités sont habituellement confiées aux utilisateurs finaux : les utilisateurs locaux participent généralement aux activités d'installation et de maintenance. De plus, les données sont entièrement accessibles sous forme de schémas, nomenclatures et microprogrammes, ce qui donne aux personnes suffisamment expertes la possibilité de tout réaliser de façon entièrement autonome. Ces caractéristiques tendent à faire d'ACRONET Paradigm un produit particulièrement adapté pour les applications dans les DCs.

11 h 30 - 13 h 30 - Agriculture/Environnement

11 h 30 - Travailler avec le temps : avancées dans le domaine de la gestion des terres agricoles
Russell Heilig, Vice-président du développement, Davis Instruments, TATS-UNIS
Le développement continu d'équipements de surveillance robustes et à des prix abordables a considérablement aidé les gestionnaires d'exploitations et de terres agricoles à prendre des décisions opérationnelles déterminantes. La combinaison de capteurs locaux et de systèmes télémétriques fiables a contribué à améliorer l'efficacité des procédés d'irrigation, de gestion du gel et des cultures, et a permis aux gestionnaires de mieux évaluer les points préoccupants et d'optimiser le déploiement des ressources. La présentation passera en revue des exemples montrant comment ces nouvelles données sont rassemblées, traitées et présentées aux décisionnaires afin de les aider à maximiser leurs opérations sur le terrain.

12 h 00 - Mesures manuelles du vent en tant qu'intrants pour la prévision météorologique numérique
Kasper Hintz, tudiant en doctorat industriel, Vaavud, DANEMARK
Les capteurs pour smartphones, y compris des anémomètres peu coûteux, sont de plus en plus disponibles. L'intégration de données fournies par ces capteurs dans la prévision météorologique numérique et par partage pourrait considérablement améliorer la prise de décisions dans un grand nombre de secteurs industriels, tels que l'agriculture et la construction, etc., ainsi que dans de nombreux environnements de loisirs (navigation de plaisance, vols de drones, etc.). Ces données peuvent être utilisées au stade post-traitement, pour estimer les caractéristiques de surface telles que la rugosité, la longueur, etc., et potentiellement lors de l'assimilation des données. Bien entendu, la réalisation totale de ce potentiel nécessite la validation complète des données – une tâche à laquelle l'apprentissage automatique est bien adapté.

12 h 30 - Application des prévisions météorologiques saisonnières et de la télédétection à l'agriculture irriguée
Vittorio Marletto, agrométéorologue, Arpae, ITALIE
Les services climatiques sont cruciaux pour aider l'agriculture à s'adapter au changement climatique. Un projet européen (www.moses-project.eu) fournit et teste une nouvelle gamme de services pour les terres cultivées irriguées, basés sur des prévisions météorologiques saisonnières et hebdomadaires, sur la télédétection par satellite et sur la modélisation des sols et des cultures. Les services incluent la cartographie des cultures, la prévision des besoins en irrigation, la demande en eau pour les cultures et d'autres variables pertinentes. Les utilisateurs de ces nouveaux services incluent des districts d'irrigation, des consortiums de récupération des terres et, éventuellement, des agriculteurs individuels. Des tests sont en cours dans quatre zones de démonstration en Italie, en Espagne, en Roumanie et au Maroc.

13 h 00 - valuation des risques météorologiques – 30 ans d'histoire et cartographie météo en temps réel
Karl G Gutbrod, PDG, Meteoblue AG, SUISSE
Les données météo historiques sont fondamentales pour l'estimation du rendement des cultures, l'analyse des risques ou l'évaluation des sites. De plus, elles peuvent servir d'outil de prévision en comparant la saison en cours aux résultats d'années antérieures similaires. Pour les prévisions à court terme, chaque application nécessite des cartes météo spécialement adaptées et configurables sur-le-champ. Pour la planification une semaine à l'avance, les prévisions météo sont d'une importance cruciale pour l'évaluation des risques à court terme. Avec des cartes météo interactives, les configurations spatiales peuvent être analysées de l'échelle mondiale à l'échelle locale. La visualisation des observations en cours, les données satellitaires, les prévisions météo, ainsi que les données relatives à la pollution atmosphérique et aux océans, peuvent être combinées pour répondre immédiatement aux besoins spécifiques des utilisateurs.

13 h 30 - 14 h 00 - Secteur militaire

13 h 30 - Capacités d'assistance météo mobiles
Jos Leten, lieutenant-colonel, Armée de l'air belge, BELGIQUE
Dans diverses zones de conflit ou régions sinistrées, les forces armées ont besoin d'informations météorologiques et océanographiques exactes, adaptées à leurs besoins spécifiques. Cette mission exige un personnel hautement qualifié et des équipements de pointe. La coopération internationale est indispensable pour surmonter tous les obstacles. Cette présentation offre un aperçu sur la façon de faire face à l'imprévu.

14 h 00 - 15 h 00 - Table ronde – Entreprise météorologique mondiale privée/publique
Cette table ronde portera sur le partenariat croissant entre les secteurs publics et privés, sur les moyens envisagés pour évoluer et améliorer un engagement actif, avec pour objectif final une entreprise de haute qualité assurant une comparabilité mondiale.

*Ce programme est susceptible d'être modifié

PROGRAMME DE CONFÉRENCE DISPONIBLE
À PRÉSENT!


HORAIRES D'OUVERTURE
Mardi 10 octobre 10.00 - 16.00

HMEI Réunion annuelle de 16 h 00. Tous les bienvenus. HMEI prend un verre à partir de 17h30

Mercredi 11 octobre 10.00 - 19.00 *
Jeudi 12 octobre 10.00 - 16.00

* Apéritif gratuit de
17.30h à 19.00h

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT
VOTRE STAND D'EXPOSITION
POUR L'ÉDITION 2017.

Cliquez ici ...
Flash-back vidéo
 

Dates des futurs salons:

Meteorological Technology World Expo 2018
Dates: 09-11 octobre 2018
Lieu : Hall 8, RAI, Amsterdam

 
PlaneFAAM